Classification de la myopie

La myopie a été classée de plusieurs façons. Ces classifications sont certes arbitraires mais elles ont le mérite d'exister et peuvent être utiles pour poser l'indication ou pour le choix d'une technique.

 

Selon le degré de la myopie

L'importance de la myopie s'exprime en dioptrie. La dioptrie est une unité de mesure de la puissance d'une lentille. La dioptrie se définit comme l’inverse de la distance focale en mètre. Elle détermine la vergence. Cette unité de mesure a été introduite par un ophtalmologiste Français, Félix Monoyer, en 1872.

L'inverse de la divergence détermine la distance à laquelle un œil myope voit net sans correction. Il s'agit du punctum rémotum (c'est le point le plus éloigné qui est vu net). Par exemple, une myopie de -4 dioptries permet de voir net jusqu'à 1/4 mètres. Au-delà de 25 cm, la vision devient floue.

Par abus de langage, la myopie est mesurée par la puissance du verre permettant sa correction. Un œil de 4 dioptries est corrigé par une lentille divergente de 4 dioptries. Un verre divergent sera noté négatif par convention.

  • Myopie faible : C’est une myopie inférieure à -3.00 dioptries (œil réglé à 1/3 mètres soit 33 cm).
  • Myopie moyenne : Ce terme décrit habituellement une myopie comprise entre -3.00 et -6.00 dioptries (œil réglé entre 33 cm et 16 cm).
  • Myopie forte : Ce terme décrit habituellement une myopie supérieure à -6.00 dioptries. Elle représente environ 30% des myopes (œil réglé entre 16 cm et des distances plus courtes).

La chirurgie réfractive a pour but de modifier la vergence de la cornée en modifiant les rayons de courbure de la cornée.

 

Selon la structure de l'oeil

La puissance focale de l'œil dépend des principaux éléments réfractifs (cornée et cristallin) et des distances séparant ces éléments.

  • Myopie axiale

Elle est liée à une augmentation de la longueur axiale de l'œil (C'est la distance entre le sommet de la cornée et la fovéa). La longueur axiale de l'œil humain est en moyenne de 23 mm. La myopie axiale est la forme la plus fréquente.

  • Myopie d’indice

Elle est liée à la modification de l’indice réfractif de l'œil. Par exemple, en cas de cataracte, le cristallin augmente la convergence des rayons qui se projettent devant la rétine et non sur la rétine. La myopie d'indice sera corrigée essentiellement par implant en cas d'opacité du cristallin associée à une myopie forte.

  • Myopie de courbure

Elle est liée à une augmentation excessive de la courbure d'un ou plusieurs dioptres de l'œil, particulièrement la cornée, plus rarement du cristallin. La convergence excessive de la cornée peut créer une myopie. La correction sera effectuée essentiellement par laser excimer.

 

Selon la forme clinique de la myopie

  • Myopie simple

C’est la plus fréquente. Elle est caractérisée, soit par un œil  trop long, soit par un oeil optiquement trop puissant.

  • Myopie dégénérative

Egalement connue sous le nom de myopie maligne, myopie pathologique, ou myopie progressive. Elle est caractérisée par des changements marqués du fond l’œil (staphylome myopique), une erreur réfractive élevée responsable d'une myopie forte et une acuité visuelle inférieure à la normale, malgré une correction optique adaptée. Elle commence le plus souvent dans l’enfance. Le traitement de ce type de myopie repose sur la mise en place d'un implant.

  • Myopie nocturne

Elle est caractérisée par une difficulté à voir en cas de faible luminosité alors que la vision diurne est normale. Le point de focalisation de l'œil du foyer de loin change avec le niveau de lumière. La myopie nocturne est liée à l’augmentation des aberrations optiques révélées par la dilatation de la pupille.

  • Pseudo myopie

Elle est provoquée par le spasme de l’accommodation.

  • Myopie induite

Elle résulte de l'exposition à divers éléments pharmaceutiques (corticoïdes), du diabète, de la grossesse ou d’une cataracte. Les bandes de cerclage utilisées lors de la chirurgie du décollement de la rétine peuvent induire une myopie par augmentation de la longueur axiale de l'œil.

  • Myopie de déprivation

C'est une myopie de type axiale qui se produit chez le singe et le poulet lors de la suture des paupières ou l'induction d'une vision floue. Chez le poulet, ce type de myopie semble être réversible si la déprivation n'est pas prolongée.

  • Myopie passagère induite ordinateur

Elle est définie comme une myopie présente juste après un travail prolongé sur ordinateur. Il s’agit d’un spasme de l’accommodation qui peut mettre plusieurs heures avant de disparaître. Mais pour certains auteurs, le travail sur écran pourrait expliquer le développement de la myopie permanente.

 

Selon l'acuité visuelle

L'acuité visuelle sans correction peut être prévue par la règle de Swaine. Elle lie acuité visuelle (en dixième) et amétropie (A) en dioptries selon la formule : acuité = 0.25/amétropie.

La vision est de 10/10 pour une myopie de 0 dioptrie,
La vison est de 9/10 pour une myopie de - 0.25 dioptries,
La vison est de 5/10 pour une myopie de - 0.50 dioptries,
La vision est de 3/10 pour un myope de - 0.75 dioptries,
La vision est de 2/10 pour un myope de - 1.25 dioptries,
La vision est de 1/10 pour un myope de - 2.50 dioptries,
La vision est inférieure à 1/10 dixième pour un myope supérieure à - 3.00 dioptries.
 

Selon l'âge de début de la myopie

  • La myopie congénitale

Elle est présente dès la naissance. Sa fréquence varie, selon les études, de façon extrême de 1% à 25%. On peut estimer entre 4% et 6% la prévalence de la myopie chez le nouveau-né à terme. Chez les grands prématurés ou présentant un retard de croissance intra-utérin important, la prévalence de la myopie est plus forte allant de 10% à 20%, et ce d’autant plus que l’âge gestationnel ou le poids de naissance est bas.

  • La myopie d'école

Elle apparaît pendant l'enfance, en particulier lors des années scolaires. Cette forme de myopie est attribuée à l'utilisation des yeux pour le travail de près (théorie non validée). L’incidence de la myopie augmente avec l’âge. La prévalence de la myopie varie de 3% à 5% chez les enfants en âge scolaire dans les pays occidentaux.

  • La myopie de début de la jeunesse

Elle se produit avant l'âge de 20 ans.

  • La myopie précoce de l'adulte

Elle se produit entre l’âge de 20 et 40 ans.

  • La myopie tardive de l’adulte

Elle se produit après l'âge de 40 ans.

Implication de la classification de la myopie pour la chirurgie réfractive

La détermination du type de myopie est une considération importante en chirurgie réfractive.

Elle permet de peser sur l'indication d'une opération, par exemple en déterminant si une myopie est stable ou non, en déterminant les méthodes utilisées (l'apparition d'une myopie d'indices associés à des capacités du cristallin bénéficierait plus de la mise en place d'un implant que d'une chirurgie par laser).

Les myopies axiales ont tendance à être plus fortes que les myopies réfractives et se stabilisent plus tardivement. Elles bénéficieront plutôt du lasik que du laser excimer.

Une myopie de courbure nécessitera l'élimination d'un kératocone et sera une indication pour une chirurgie au laser excimer (PKR ou lasik).

 

Mis à jour le 12/15