Les contre-indications à l’opération de la myopie

Voici les conditions pour pouvoir bénéficier de l'opération de la myopie :

  •  Il faut que la myopie soit stable depuis au moins 2 ans, chez un sujet de plus de 20 ans (exception faite pour une personne de 16 ans, myope stable depuis des années voulant obtenir une aptitude pour sa vie professionnelle)

  • L’œil doit être sain : pas de lésion de la cornée évolutive (kératocône, herpès oculaire), pas de cataracte, pas de lésion de la rétine, pas de pathologies auto-immune (lupus, maladie de chrone, rectocolite hémorragique etc…), pas de glaucome,
  • Les paramètres physiques de l’œil doivent être compatibles avec les techniques proposées (par exemple, si on veut rendre plate une cornée déjà plate, la marge de manœuvre sera faible,

  • L'épaisseur de la cornée doit être compatible avec un mur postérieur suffisant pour supprimer les risques d'ectasie cornéenne,

  • Le pentacam doit éliminer les lésions suspectes de kératocône,

  • Grossesse/allaitement et opération : ce n’est jamais le meilleur moment pour se faire opérer en dehors d’une urgence : l’opération de la myopie n’est jamais une urgence,

  • L’opération rend inapte à certains métiers de façon transitoire ou définitive. Il est donc indispensable de se renseigner auprès des administrations compétentes (hôtesse de l’air, armée, pompier, gendarmerie etc….)


Contre-indications à la réalisation d'un volet au laser femtoseconde

Les contre-indications à l'utilisation du laser IFS sont les suivantes :

  • L'opacité cornéenne n'est pas suffisamment dense pour obscurcir la visualisation de l'iris,
  • La présence d'un descemetocele avec rupture cornéenne imminente,
  • L'incision cornéenne antérieure est susceptible de fournir un espace potentiel dans lequel le gaz produit par la procédure risque de s'échapper,
  • Les conditions d'épaisseur cornéenne rendent l'opération impossible.

Ne sont pas des contre-indications à l'opération de la myopie

  • Ni la presbytie, ni l'astigmatisme ne sont des contre-indications à l’opération de la myopie. L’indication dépend de l’importance de la myopie et de la gène ressentie par le sujet,

  • Une myopie forte isolée ou associée à un astigmatisme n’est pas une contre-indication à l’opération mais à certaines techniques opératoires.

Aucune prise de médicament est incompatible avec l'opération de la myopie. L'opération est suseptible d'agraver une sécheresse lors de la prise de  Roacutane.

 

Mis à jour le 12/15