Recommandations d'usage du laser excimer

Le Laser à excimer élimine avec précision le tissu cornéen par un procédé connu sous le nom de photo-ablation. Le système combine une précision au micron et permet des résultats qualitatifs : les tissus ne sont pas brûlés notamment grâce au système d'administration sophistiqué commandé par ordinateur.

Par cette combinaison de composants, le système peut remodeler la cornée pour une variété de correction réfractive (Kératomileusie In Situ Assistée par Laser ou photokératectomie réfractive). Il peut aussi éliminer le tissu cornéen endommagé (kératoplastie photothérapeutique).

Les fonctionnalités du laser excimer inclut : l’Eye Tracker pour suivre le mouvement des yeux lors du traitement, un système d'enregistrement de l'iris pour aligner le traitement selon les mesures et les calculs pré-opératoire aux axes des yeux du patient sous le laser, un microscope opératoire coaxial, un système de détection de gaz, un poste de commande informatique, une imprimante laser, et une caméra vidéo.

Le système réalise les traitements suivants de correction de la vue:

  • Elimination d'épithélium au Laser,
  • Traitements de kératoplastie photothérapeutique (PTK),
    • Fente PTK
    • Cercle PTK
  • Traitements de kératomileusie in situ assistée par Laser (LASIK) et de photokératectomieréfractive (PRK),
    • Myopie
    • Myopie avec astigmatisme
    • Hypermétropie
    • Hypermétropie avec astigmatisme
    • Astigmatisme mixte
  • Traitements personnalisés,
  • Traitements à méthode personnalisée qui permet au chirurgien de traiter les patients à irrégularités cornéennes et qui permet de réaliser des ablations de tissu décentrées,
  • Traitements Avancé qui permettent des ablations de zones multiples et à passages multiples pour les traitements de forte myopie ou hypermétropie.

Le laser excimer avec traitement personnalisé et Lasik est prévu pour :

La réduction ou la suppression de la myopie forte et de l'astigmatisme myopique de -6,00 à - 11,00, avec le cylindre entre 0,00 et -3,00 D; patients de 18 ans ou plus, patients présentant une réfraction stable depuis plus de 1 ans avant la date de l'examen pré-opératoire.

Réduction ou suppression de la myopie faible à modérée et de l'astigmatisme myope jusqu'à -6,00 D, avec cylindre entre 0,00 et -3,00 D; patients 18 ans ou plus, patients présentant une réfraction stable depuis au moins une année avant la date de l'examen pré-opératoire.

Réduction ou suppression de l'hypermétropie et de l'astigmatisme hypermétropique jusqu'à 3,00 D, avec cylindre entre 0,00 et 2,00 D; patients 18 ans ou plus, patients présentant des preuves documentées d'un changement de la réfraction manifeste inférieur à 1,0 D (dans des composants de cylindre et de sphère) pendant au moins une année avant la date de l'examen pré-opératoire.

Correction de la presbytie chez les patients présentant un astigmatisme hypermétropique jusqu'à +3,00 D, avec jusqu'à +1,5 D du cylindre, patients de plus de 40 ans avec des preuves documentées d'un changement de la réfraction manifeste inférieur à 0,50 D (dans des composants de cylindre et de sphère) pendant au moins une année avant la date de l'examen pré-opératoire.

Pour la réduction ou l'élimination de l'astigmatisme quand l'importance du cylindre (de 1 à 5,0 D) est supérieur à la sphère, et le cylindre et la sphère sont de signes opposés; patients 21 ans ou plus, patients présentant des preuves documentées d'un changement de la réfraction manifeste inférieur à 0,5 D (dans des composants de cylindre et de sphère) pendant au moins une année avant la date de l'examen préopératoire.

Le laser avec Keratomileusis in situ (LASIK) est prévu pour :

Les patients présentant des preuves documentées d'un changement de la réfraction manifeste inférieur à 0,5 D (dans des composants de cylindre et de sphère) pendant au moins une année avant la date de l'examen pré-opératoire.

Les patients de 18 ans ou plus pour la réduction ou la suppression de la myopie inférieur à -14,0 D avec ou sans l'astigmatisme de 0,5 à 5,0 D.

Les patients de 21 ans ou plus dans les traitements pour la réduction ou la suppression de hypermétropie entre +0,5 et +5,0  avec  astigmatisme  jusqu'à +3,0 D, avec un équivalent sphérique de réfraction manifeste maximum de +6,0 D.

Les patients de 21 ans ou plus pour les traitements de la réduction ou de la suppression de l'astigmatisme mixte.

Keratectomy photorefractive (PRK), est prévu pour :

Les patients présentant des preuves documentées d'un changement de la réfraction manifeste inférieur à 0,5 D (dans des composants de cylindre et de sphère) pendant au moins une année avant la date de l'examen pré-opératoire.

Les patients de 18 ans ou plus pour les traitements pour la réduction ou la suppression de la myopie dont l'équivalent sphérique est inférieur à  -6,0 D, avec au moins de  1,0 D d'astigmatisme.

Les patients de 21 ans ou plus pour la réduction ou la suppression de la myopie de la myopie sphérique inférieur à -12,0 D avec moins  de 4,0 D d'astigmatisme.

Les patients de 21 ans ou plus pour la réduction ou la suppression de l'hypermétropie dont la sphère est située entre +1,0 et +6,0 D, moins de 1,0 D d'astigmatisme

Les patients de 21 ans ou plus pour la réduction ou la suppression de hypermétropie dont la sphère est située entre +0,5 et +5,0 avec astigmatisme de +0,5 à +4,0 D avec un équivalent sphérique de réfraction manifeste maximum inférieur à +6,0 D.

Contres-indication

PRK, LASIK et LASIK sont contre-indiqués dans les cas suivants :

  • Patients présentant des maladies de collagène vasculaires, autoimmunes ou d'immunodéficit,
  • Femmes enceintes,
  • Patients présentant des signes de keratocône ou de topographie cornéenne anormale,
  • Patients qui prennent un ou chacun des deux médicaments suivants : Isotretinoin (Accutane); Chlorhydrate d'amiodarone (Cordarone),
  • Patients avec les cornées anormalement minces ou patients où le traitement anticiperait un mur postérieur résiduel inférieur à  280 microns (μm) de stroma cornéen.

LASIK n'est pas recommandé pour les patients qui ont:

  • Du diabète,
  • Un cas de kératite herpétique ou de zona,
  • Oeil sec résistant au traitement,
  • Des allergies graves.

Précautions générales

La mesure de la pachymetrie pré-opératoire doit être effectuée. Pour éviter l'ectasie cornéen, le mur postérieur de 250 microns (μm) de stroma cornéen ne doit pas être dépassé. Les effets de la chirurgie réfractive sur la qualité de vision dans des conditions faibles d'éclairage n'ont pas été déterminés. Il est possible, après traitement, que les patients soient gênés par la lumière, la pluie, la neige, le brouillard ou la nuit.

Précautions pour traitement personnalisé au LASIK

Le traitement des yeux fortement myopes rend nécessaire le retrait de quantités importantes de tissu cornéen. Le système calcule la profondeur du lit résiduel. Les épaisseurs réelles peuvent varier.

Les utilisateurs doivent s’assurer que pour les yeux fortement myopes subissant un LASIK, le lit stromal résiduel sera supérieur à 250 microns.  La sécurité et l'efficacité de la chirurgie LASIK a été SEULEMENT établie avec une zone optique de 6 millimètres et une zone d'ablation de 8 millimètres pour l'astigmatisme myopique, et une zone d'ablation de 9 millimètres pour l'astigmatisme hypermétropique et l'astigmatisme associé. La sonde mesure les aberrations sur 7,0 millimètres de zone optique.

Quelques traitements basés sur des diamètres de mesure de moins de 6,0 millimètres ont été employés pour établir la sécurité et l'efficacité des traitements de la myopie avec des zones optiques de 6,0 millimètres. Une comparaison des résultats de ces traitements basés sur les mesures qui étaient de 6,0 millimètres ou plus, prouve que les résultats étaient semblables.

Des traitements exécutés à des températures de salle opératoire élevées ont été associés à des résultats moins précis. Il est recommandé que les traitements soient exécutés au sein d'environnements chirurgicaux où l'humidité est entre 40-45% et la température 22°c pour les meilleurs résultats. La correction de la presbytie avec l'astigmatisme hypermétropique a eu comme conséquence la réduction de sensibilité de contraste ainsi qu'une meilleure acuité visuelle.

Précautions pour le LASIK

Les patients doivent être informés de la possibilité d'oeil sec. Il n'y a aucune étude sur la sécurité et l'efficacité du traitement pour les myopies supérieures à -14 D de myopie et pour les astigmatismes supérieurs à 5,0 D.

Il n'y a pas d'étude sur le traitement de l’hypermétropie supérieure à +5,0 D et +3,0 D d'astigmatisme.

Il n'y a aucune information sur la sécurité et l’efficacité du traitement des astigmatismes mixtes supérieurs à 6,00 D.

Le traitement de LASIK pour l'astigmatisme en dessous de +1,0 D peut ne pas être efficace pour quelques patients. En raison des limitations de l'exactitude des mesures, il peut y avoir des décalages d'axe.

Le traitement de LASIK du cylindre > 3 D peut avoir comme conséquence un astigmatisme résiduel (> 1 D).

Les patients traités pour l'astigmatisme mixte ont démontré un peu d'équivalent sphérique hyperopic à 6 mois post-opératoirement (moyenne de 0,3 D) par suite d’une surcorrection du composant hypermétropique du cylindre.

Précautions de PRK

Il n'y a aucune information sur la sécurité et l'efficacité du traitement pour les myopies supérieures à -12 D de myopie et pour les astigmatismes supérieurs à 4,0 D, hypermétropie supérieure à +5,0 D.

Il n'y a aucune information sur la sécurité et l'efficacité du traitement pour les astigmatismes mixtes supérieurs à 6,00 D.

Sélection des patients

Un examen complet, sous cycloplégie, doit être réalisé. La cristallin doit être évalué, particulièrement chez les patient plus âgés, pour s'assurer que la sclérose nucléaire ou aucune autre opacité de lentille n'est présente avant la chirurgie par laser. Les patients myopes auront une incidence plus élevée de pathologie rétinienne. Un fond d’oeil est nécessaire.

Les kératomètrie ou un aspect clinique de kératocône est contre-indiqué. Le glaucome est plus fréquent chez les patients myopes que dans la population globale. L'évaluation du nerf optique et la mesure de la pression intraoculaire sont nécessaires. S'il y a des anomalies concernant l'aspect du nerf optique, un champ visuel doit être exécuté.

Si de la pression intraoculaire et/ou des signes glaucomateux sont trouvés, les stéroïdes actuels devraient être employés avec surveillance médicale. Dans le cas contraire, le patient ne doit pas subir la chirurgie réfractive par laser.

La cartographie cornéenne pré-opératoire est essentielle sur tous les patients pour exclure des anomalies topographiques. C'est particulièrement important quand l'astigmatisme ou les lectures de kératométrie peuvent indiquer la présence du keratocône ou d'autres irrégularités.

La taille minimum du diamètre de mesure de front des ondes doit être supérieur ou égal à 4 millimètres pour calculer un traitement personnalisé.

Le patient doit avoir la capacité de :

  • Tolérer l'anesthésie locale ou actuelle, ?
  • Se trouver à plat sans difficulté,
  • Fixer solidement et exactement un point pendant la durée de la procédure laser,
  • Comprendre et donner un consentement éclairé,
  • Comprendre et être informé de toutes les solutions alternative pour la correction de la myopie, de l'hypermétropie et de l'astigmatisme.

Procédure

La production du laser est potentiellement dangereuse pour la peau et les couches extérieures de la cornée. Néanmoins, ce rayonnement n'a pas montré une menace pour les structures rétiniennes ou le cristallin.

Tout le personnel de santé doit éviter l'exposition directe de la peau ou de l'oeil par le faisceau primaire. Aucun risque peut exister au delà de 40 cm du faisceau.

Examen pré-opératoires nécessaires

Traitement personnalisé

  • Acuité visuelle non corrigée (UCVA ou VA-Sc).
  • Acuité visuelle corrigée (BSCVA ou VA-cc).
  • Réfraction manifeste.
  • Pression intraoculaire (applanation de Goldmann).
  • Examen à la lampe à fente.
  • Keratometry et videokeratography.

LASIK

  • Acuité visuelle non corrigée (UCVA ou VA-Sc).
  • Acuité visuelle corrigée (BSCVA ou VA-cc).
  • Réfraction manifeste.
  • Pression intraoculaire (applanation de Goldmann) à 3 mois.
  • Examen à la lampe à fente
  • Keratometry et videokeratography à 3 et 6 mois.

PRK

  • Acuité visuelle non corrigée (UCVA ou VA-Sc).
  • Réfraction manifeste avec l'acuité visuelle corrigée (BSCVA ou VA-cc).
  • Pression intraoculaire (IOP).
  • Examen à la lampe à fente, y compris l'évaluation cornéenne.
  • Videokeratography à 6 mois (plus tôt seulement si les événements imprévus se produisent pendant le processus de guérison).
  • Si des stéroïdes actuels sont employés, les patients doivent être surveillés.

 

 

Mis à jour le 12/15