L'Eye Tracker

Le système Eye Tracker permet au faisceau laser de suivre les mouvements des yeux du patient pendant l'intervention et permet au chirurgien de choisir le centre du traitement pour l'ablation.

Le système Eye Traker suit le mouvement de l'oeil lors de l'ablation. De plus, il a la capacité d'arrêter le laser beaucoup plus rapidement que le chirurgien en cas de décentrement secondaire à un mouvement de l’oeil.

Ce système utilise deux caméras infrarouges pour suivre le mouvement de X et Y. Il vérifie également la hauteur verticale (axe Z) de la cornée par rapport à la position du traitement initiale à partir de laquelle le système commence le suivi.

Le centre du traitement sélectionné par le chirurgien doit être à 0,5 mm du centre de la pupille naturelle du patient comme déterminé par le système de suivi.

Il n'est pas nécessaire de dilater ou de rétrécir la pupille par des moyens pharmacologiques. La plage de fonctionnement du système de suivi s’étend d'un diamètre de la pupille de 1,5 mm minimum à un diamètre de 6,0 mm.

Il est important de rappeler que l'utilisation d'un système de suivi de l'oeil ne remplace pas un chirurgien consciencieux. Le système Eye Traker ne permet en aucune façon d'effectuer l'opération de façon automatique, mais reste un accessoire utile à l'intervention chirurgicale. Il est rappelé aux chirurgiens qu'un patient informé, à qui, l'importance d'une bonne fixation sur le point de fixation a été expliquée, fournit un excellent centrage pour le traitement sans système de suivi de l'oeil. Il est rappelé aux chirurgiens qu'ils doivent demander au patient de se concentrer sur le point de fixation pendant la chirurgie avec ou sans l'utilisation du système eye traker.

Interruption du système

Le traitement s'arrêtera ou s'interrompra temporairement lorsque le système Eye Traker détecte les conditions suivantes :

  • L'oeil du patient se déplace de plus de 1,5 mm du centre du traitement sélectionné par le chirurgien (la position initiale à partir de laquelle le système Eye Traker commence le suivi),
  • La position verticale (axe Z) de la surface de la cornée se déplace de plus de 2,0 mm de la position de traitement initiale,
  • Le diamètre de la pupille n'est pas circulaire de 32% ou devient inférieure à 1,5 mm ou supérieure à 6,0 mm au cours du traitement,
  • Le mouvement des yeux dépasse 0,2 mm entre les images vidéo,
  • Des objets sombres ou des objets réfléchissants sont dans le champ de vue du système Eye Traker,
  • Les instruments chirurgicaux ou les mains du chirurgien traversent le champ de vue du système eye traker.

Utilisation du système eye traker

Le chirurgien peut choisir de régler le centre du traitement manuellement ou d’utiliser le mode de centrage automatique par lequel le centre du traitement est fixé par le système Eye Traker. L’auto centrage est le mode par défaut. Le chirurgien peut choisir le centrage manuel sur l'écran avant chaque traitement.

La pupille du patient doit être centrée dans un réticule lorsque le patient se concentre sur la point de fixation. Le patient doit se concentrer sur la point de fixation pendant l’intervention.

 

 

Mis à jour le 12/15